Il y a quelques années, la plupart des prestataires de santé à domicile (PSAD) en France ont vu leurs chiffres d’affaires augmenté substantiellement. Cette conjoncture favorable a changé dès lors que le gouvernement a fait pression pour réduire les coûts de santé. De plus en plus de patients choisissent d’être soigné à domicile, néanmoins les coupes budgétaires et les nouveaux investissements requis amoindrissent les marges de ces prestataires de services.

Arnaud Sergent, Partner en charge de la Practice Healthcare et Managing Director du bureau de L.E.K. Consulting en France, évoque sur Xerfi Canal les options à disposition des PSAD pour faire face à ces challenges et maintenir leur niveau de profitabilité.

Articles Associés